top of page

Arthur Le Bris : Flash The Dagger en Suisse

Dernière mise à jour : 27 avr.




Un exploit a été réalisé en bloc , et cette fois-ci, c'est au cœur des montagnes suisses que l'histoire se déroule. Arthur Le Bris, a réalisé un flash éblouissant : The Dagger, un bloc situé sur une colline surplombant un petit village suisse.


The Dagger, avec son imposant toit et ses arêtes audacieuses, représente un défi de taille pour tout grimpeur qui essaye de s'y confronter. Arthur décrit le début du bloc comme une série de mouvements physiques exigeants, où le gainage des pieds est essentiel pour naviguer à travers les premières sections. Puis, une succession de mouvements exigeants teste non seulement la force, mais aussi la stratégie et la technique du grimpeur.


« Je m'entraîne spécifiquement pour les compétitions, mais pour moi, l'extérieur offre une opportunité unique de me ressourcer entre les événements. En arrivant en Suisse, j'avais deux objectifs en tête : réussir Dreamtime, le premier 8c du monde, et flasher The Dagger. »


Lors de sa première séance, Arthur concentre son énergie sur Dreamtime, réussissant à décortiquer chaque mouvement. Mais c'est lors de sa deuxième session que son attention se tourne vers The Dagger. Après des heures de préparation mentale et d'analyse minutieuse, Arthur se lance dans l'ascension avec détermination.


"Ça fait quelque temps que je cherche à flasher un bloc de ce niveau, mais je n’avais pas réussi à ce jour. Je trouve le processus de flasher un bloc très intéressant, cela nécessite une bonne préparation auparavant, autant dans le choix des méthodes qu’au niveau de l’état d’esprit avant de partir dans le bloc."


Pour Arthur, la clé du succès réside dans une parfaite connaissance des mouvements et une concentration inébranlable.


"Je suis venu avec des potes qui étaient en train d’essayer The Dagger, ils ont pu me donner leur avis sur la méthode la plus optimal pour moi. Ces conseils ont été précieux pour faire un choix et éviter de me perdre dans toutes les méthodes que l’on peut retrouver sur internet.

Pour moi, les points clé de ce flash ont été, une parfaite connaissance des sections de pieds et de mains grâce à une préparation en amont. Et un bon état d’esprit combatif et mettre en place la bonne intensité dans ma grimpe, sans être dans la crispation, mais faire attention à ne pas se laisser endormir dans l’effort. Dans ce genre de moments, je ne pense pas au monde extérieur, je me focalise uniquement sur ma grimpe pour arriver au sommet."


Concernant la cotation de The Dagger, Arthur reste humble.


"Évidemment, c’est toujours délicat de donner un avis sur la cotation d’un bloc, notamment lors d’un run flash. En étant objectif avec moi-même actuellement, je ne pense pas être capable de flasher 8b+. J’ai l’impression que la cotation sentira entre 8a+ et 8b, d’un point de vue de la contrainte physique et énergétique. The Dagger pourrait être comparé à Riverbed coté entre 8a+ et 8b en fonction des répétiteurs. "


Pour ce passionné d'escalade, repousser ses limites reste l'objectif ultime.


"Mon objectif en Escalade est de repousser mes limites, pour l’instant mon objectif principal est la compétition et tout le reste viens en second plan. Je suis très heureux d’avoir réalisé cette ascension et j’espère que ce n’est que le début.

Si je devais donner un conseil pour flasher un bloc, je dirais de bien se préparer avant. Car souvent lors d’un run flash on se fait souvent surprendre par manque de préparation soit, car on a oublié la méthode ou par la préhension de la prise.

J’adore repousser mes limites, pousser l'exigence toujours plus loin, et forcer toujours plus fort !!! "



ความคิดเห็น


bottom of page