top of page

Cédric Lachat Dévoile les Secrets de sa Dernière Conquête : Chilam Balam (9a+/9b)


Cédric Lachat, vient de réaliser un exploit époustouflant en enchaînant la voie légendaire "Chilam Balam" à Villanueva del Rosario en Espagne. Cette ascension remarquable, cotée 9a+/9b, s'inscrit dans l'histoire de l'escalade, et nous avons eu le privilège de discuter avec Cédric pour en savoir plus sur cette expérience inédite.


Une Voie d'Exception


La voie "Chilam Balam", du haut de ses 85 mètres, révèle un défi unique avec ses 218 mouvements et ses 24 dégaines. Cédric nous explique que la voie se divise en trois parties, alliant des passages en 8c+, un toit imposant en 8b+/8c, pour terminer par un 8c+. Cette combinaison exigeante de colos, de blocs difficiles et de repos stratégiques a testé les compétences polyvalentes de Cédric.



Les Crux, Points Critiques de l'Ascension


Avec cinq crux distincts, la voie réserve son véritable défi à la fin. Cédric décrit avec précision la séquence complexe impliquant des inversées, des mono-doigts, et une croute éloignée, mettant à l'épreuve la fermeture des bras et la concentration ultime.


"Il faut d'abord effectuer une séquence de 10 mouvements avant de se retrouver sur deux mauvaises inversées. Ensuite, il faut prendre un trou minuscule en bi-doigt main droite, croiser sur un bi-doigt bizarre, presque monodoigt, et atteindre une croute éloignée. Enfin, déplacer les pieds sur de mauvaises prises et effectuer deux mouvements supplémentaires sur des croutes, demandant une fermeture importante des bras."


L'Émotion derrière le Choix de la Voie


Cédric partage l'origine de son choix, évoquant une suggestion d'un ami, Ludovic Pin, qui l'a inspiré à relever ce défi. La réputation légendaire de la voie et son aspect impressionnant ont captivé Cédric, alimentant sa motivation à la conquérir.


"La ligne est incroyable et impressionnante, ce qui donne forcément envie d'essayer. C’est une voie de légende comme biographie ou la rambla, je trouve classe de la faire…"


Stratégie et Détermination


Pour aborder cette voie titanesque, Cédric a adopté une approche méthodique, travaillant étape par étape.


"J'ai travaillé étape par étape, en consacrant d'abord du temps à la première partie, puis à la seconde, avant de m'attaquer à la dernière. Entre-temps, j'ai effectué deux sorties moins difficiles en 9a pour me mettre en forme, puis j'ai fait des essais la voie en totalité. Le quatrième essai s'est avéré être le bon. J’ai mis environ 50-70 minutes pour la faire. Je sais plus. Je pense qu’il faudrai au moins 90 minutes pour se reposer correctement mais c’est trop dur pour les pieds lol."



La Victoire et le Dépassement de Soi


Le sentiment post-enchaînement était une fusion d'euphorie et d'incrédulité pour Cédric, qui ne se sentait pas initialement assez en forme pour relever ce défi monumental. La force mentale a joué un rôle clé dans cette victoire.


"J'étais extrêmement heureux. Je ne me sentais pas assez en forme physiquement pour réaliser une telle voie"


L'Investissement Physique et Mental


Cédric souligne l'importance de l'expérience dans son investissement physique et mental. Un mois et demi de travail intensif, d'entraînement et de repos ont été nécessaires pour surmonter ce défi et permettre à Cedric de revenir à son niveau maximal. La gestion experte de son savoir-faire a été cruciale dans la réalisation de "Chilam Balam".


Anecdotes et Perspectives d'Avenir


Une anecdote surprenante émerge : 24 dégaines sur 85 mètres, un défi en soi. Chaque chute lors d'un essai signifiait recommencer depuis le début. Cédric rend hommage à l'ouvreur, Bernabé Fernandez, pour cette ligne magnifique et imposante.


"Il y a 24 dégaines pour 85 mètres ! C'est abominable à travailler. Lorsque tu tombes lors d'un essai, tu dois recommencer depuis le début. Le travail et le déchiffrage des méthodes sont difficiles. L'ouvreur a équipé une ligne magnifique et imposante ! Respect total."


Un grand merci à Cedric Lachat d'avoir pris le temps de répondre à nos questions, nous lui laissons le dernier mot :


Grimper, me dépasser et être en pleine nature. L'escalade se partage avec les autres, et je pense que c'est l'équilibre entre tout cela qui nous rend si heureux.


💬 Cédric Lachat

📷 mimi3800

🗞 GrimpActu!

Comments


bottom of page