top of page

Coup de projecteur : l’escalade féminine à Fontainebleau


Fontainebleau, une forêt enchanteresse où grimper rime avec bonheur


Qui n’a jamais été ébloui devant les 25 000 ha qu’a à offrir la belle Fontainebleau ? Logée en-dessous de la capitale parisienne, elle abrite quelques merveilles ancestrales et une biodiversité extraordinaire. Certains ont déjà emprunté ses sentiers d’une foulée certaine quand d’autres parcourent encore ce paysage parfois déroutant au travers de pages de livres qui retracent la vie de la forêt.

Oui, « Bleau » ne laisse pas indifférente et possède une renommée mondiale dans le monde de l’escalade.


Temple du grés, elle est parfois surnommée « la capitale mondiale du bloc » et à juste titre. L’histoire de l’escalade libre s’est entre-autres façonnée ici. Une histoire pourtant bien marquée de succès… masculins.



Le premier groupe d’escalade en non-mixité de la forêt


Depuis plus de trois ans maintenant, l’association Girls In Bleau est victime de son succès. De plus en plus nombreuses, les grimpeuses séduites par le projet GIB se joignent aux rangs.


Caroline Sinno, grimpeuse professionnelle, n’y est pas pour rien. Cette association, c’est bien elle qui en est à l’origine. Elle naît d’une volonté simple : redorer le blason de la grimpe féminine à Bleau dans un cadre qui reste très masculin encore aujourd’hui.


C’est en s’adonnant elle aussi à la lecture que l’idée lui vient.

En feuillant les pages de Fontainebleau, 100 ans d’escalade aux Éditions Mont Blanc qui retrace l’histoire des pionniers de l’alpinisme, elle constate que le monde féminin y est très peu (voire pas) représenté. Un équilibre qu’elle veut changer.


Oui, un équilibre fragile où les femmes, comme elle le dit si bien, ont encore du mal à tirer leur épingle du jeu dans un sport assez masculinisé. Comportements sexistes observés en forêt ou encore tension ou drague en salle…


Ici, pas de cela ! On vient d’abord pour grimper sans risque de sexualisation du corps parce qu’on grimpe en brassière par temps chaud ou de jeu de muscles pour accéder à un bloc. On vient pour se faire plaisir avant tout dans un cadre bienveillant.



Girls in Bleau : une invitation à la grimpe en autonomie


Prenez un groupe de femmes sympas, de la bonne humeur à foison, une belle cargaison de crashpads et de la motivation à revendre. Voilà à quoi ressemble une sortie GIB !


Caroline organise chaque mois une journée de grimpe dans des secteurs de la forêt accessibles en train et surtout accessibles à tous les niveaux.


Novices, débutantes ou confirmées sont les bienvenues pour donner le meilleure d’elles-mêmes sur la roche.


L’idée ?


Grimper en extérieur, se ressourcer, se dépenser entre filles. S’immerger dans le monde du grés, sans jugement, avec pour objectif l’autonomie. On s’échange des conseils qui aident à une progression rapide et on y partage de belles valeurs. Les encouragements fusent et s’accompagnent de parades solides et de rires.


De quoi faire envie à plus d’une. Ou plus d’un…?



💬 Caroline Sinno

📷 Xavier Raynal

🗞 GrimpActu!

Comments


bottom of page