top of page

Deux Nouvelles Voies dans le Neuvième degrés : Les Exploits de Jules Marchaland

Dernière mise à jour : 27 avr.


Depuis mai 2022 Jules Marchaland enchaîne les voies en 9a et 9a+. Ce n'est pas moins de 11 voies qu'il a réussit à enchaîner dans ces cotations dont notamment : Trip Tik Tonik, Condé de choc, Punt X, ...

En seulement quelques jours il ajoute 2 nouvelles croix à cette liste déjà très impressionnante.


Au cœur des montagnes ensoleillées de Seranon, dans l'arrière-pays de Nice, réside des défis redoutables qui ne lui font plus peur. Jules a réussi a enchaîner "Comité d'accueil," une voie côté 9a. Ce récit épique débute par l'invitation d'un ami et la proximité de la falaise de son domicile. Une alchimie parfaite qui a conduit Jules, à se confronter à cette paroi majestueuse.


"Une voie technique à doigts, sculptée par Élie Morieux en 2016/2017, déjà enchaîné par cinq grimpeurs. C'est une voie sur un rocher de qualité. On y retrouve des mouvements difficiles pour un efforts de résistance, ponctuée de blocs délicats à doigts. "


Pour l'enchainer il lui aura fallu seulement trois séances. Cependant trois années se sont écoulées entre les premiers regards et l'enchaînement final.


"Je l'ai finalement fait en deux séances,  j'étais tout de même allé voir les mouvements il y a trois ans."



Il prendra ensuite la route de la majestueuse falaise de Saint Léger entre la Drôme et le Vaucluse pour ne faire qu'une bouchée du "Cadafist" 9a+.


Le Cadafist, un défi complexe étiré sur 30-35 mètres, en trois sections bien définis :


"La voie fait 30/35 metres On peut la décomposer la voie en 3 sections : 8a+ , gros repos, section sur arquees avant un gros crux sur pince et bi, puis grosse section resi dans reve de poutre 8c"


Le récit prend un tournant exaltant lorsque Jules part en quête du Cadafist. Les deux premiers jours d'efforts ont été compliqués :


"Je galèrai vachement à cause du pas de bloc ou il fallait faire une lolotte ; ce n'est vraiment pas mon fort"


Jusqu'à ce qu'un ami propose une astuce salvatrice : le talon. C'est le déblocage tant attendu, mais la section résistante finale reste un défi difficile à surmonter . Jusqu'au troisième jour où, après une lutte acharnée, la voie est conquise.


"La fin me posait problème, mais j'ai mis un gros combat, et c'est passé. C'est super cool."


Entre chaque prise, chaque chute et chaque victoire, émerge un désir ardent de progression.

Les prochains défis se dessinent :


"Pour les prochains projets se sera surtout de m'entraîne pour être plus fort globalement. Puis il y a la saison de Coupe du monde que j'ai envie d'honorer au maximum.

Je egalement le titre de champion de France."


Au-delà des compétitions, Jules se tourne vers les falaises sans projets spécifiques, simplement guidé par le désir de gravir des voies qui le font vibrer, jours après jours.



💬 Jules Marchaland

🗞 GrimpActu!

Comments


bottom of page