top of page

Super Crackinette : Pierre Marzullo réalise sa première voie dans le 9eme degrès

Dernière mise à jour : 27 avr.




Saint Léger, Vaucluse - Dans le monde de l'escalade, les jeunes talents ne cessent de nous étonner. Pierre Marzullo, âgé de seulement 16 ans, a atteint un jalon impressionnant en escalade en réussissant la voie Super Crackinette, cotée 9a+. Cette réalisation a suscité l'admiration de la communauté d'escalade.

La voie Super Crackinette est située à Saint Léger du Ventoux, dans le Vaucluse, et a été équipée par Jérôme Pouvreau. Elle s'étend sur 15 mètres de hauteur, présentant un défi majeur pour les grimpeurs. Selon Pierre, la voie est caractérisée par une trentaine de mouvements sans réel repos, et elle est relativement homogène en termes de difficulté.


Pierre, un grimpeur passionné depuis son enfance, a commencé à escalader à l'âge de 9 ans sous la tutelle de son père. Il est rapidement tombé amoureux de ce sport exigeant et s'est investi pleinement.


"Mon père m'a inscrit au club local et a même construit un mur d'escalade à la maison. Cela a été un tournant décisif dans ma vie"

En seulement deux ans de pratique, il a accompli l'ascension d'une voie cotée 8b, puis a franchi le palier du 8c en trois ans. Cependant, l'adolescence et des périodes de baisse de motivation ont mis en pause sa progression. Mais récemment, Pierre a retrouvé sa passion et a intensifié son entraînement. Ses efforts acharnés ont porté leurs fruits avec l'ascension de la redoutable Super Crackinette.



Tu viens d’enchainer « Super Crackinette » félicitation ! Peux-tu nous décrire la voie ?


« Super Crackinette c’est une voie vraiment intense d’une trentaine de mouvs sans vrai repos et plutôt homogène pour la difficulté. Si on devait la décomposer je dirais qu’elle commence par un 8b+ d’approche. Suivie d’un 7C bloc, une mauvaise décontraction et un dernier 7C bloc pour finir.


Le premier crux consiste à partir d’une arquée correcte main droite et d’une intermédiaire tri doigts moyenne main gauche pour faire une grosse fermeture bras droit et se retrouver main gauche dans le fameux mono.


Suite à ça il y a une mauvaise décontraction avant d’attaquer le 2ème crux.

Il consiste pour ma part à serrer un minuscule bi doigt arqué main gauche d’environ 5mm pour s’envoyer main droite dans une bonne réglette qui marque la fin du dur de la voie. »






Pierre a choisi Super Crackinette pour sa beauté et l'inspiration qu'elle lui a procurée. Il raconte :


"J'ai mis les doigts dedans pour la première fois il y a quatre ans. À l'époque, je n'avais pas du tout le niveau, mais la voie m'attirait, et je voulais me rendre compte de ce que c'était que le neuvième degré.

J’ai réussi à faire la plupart des mouvements et enchaîner le tout me paraissait lunaire. J’y suis retourné avec plus de d’optimisme l’année dernière et j’ai commencé à m’y atteler sérieusement, j’ai commencé à être proche mais n’ai pas réussis à l’enchaîner à temps et la saison c’est fini.

J’y suis retourné cette semaine pour tourner des images et recaler la voie avec un petit espoir d’enchaîner. C’est finalement passé le dernier jour du trip, au mental ! »



Malgré le succès de Super Crackinette, Pierre ne s'est pas spécifiquement entraîné pour cette voie, se concentrant plutôt sur les compétitions. Il envisage désormais de s'orienter davantage vers l'escalade en extérieur, avec des projets futurs tels que la célèbre voie Biographie en falaise et des aspirations à remporter le titre de champion du monde en compétition.


En fin de compte, Pierre Marzullo incarne la détermination, la passion et la persévérance qui sont nécessaires pour réussir dans le monde exigeant de l'escalade. Son exploit dans Super Crackinette est une source d'inspiration pour les grimpeurs du monde entier.




💬 Pierre Marzullo

📷 Simon Destombes

🗞 GrimpActu!

Comments


bottom of page