top of page

Un Voyage Mémorable : La Troisième Ascension de Bon Voyage 9a Trad

Dernière mise à jour : 27 avr.



Tout a commencé avec James Pearson, visionnaire et audacieux, qui a ouvert cette voie incroyable au début de l'année 2023.


"Après de longs mois de réflexion, James a proposé la cotation de 9a, E12, faisant de cette voie l'une des plus difficiles, voire la plus difficile, en escalade traditionnelle dans le monde."


Puis, Adam Ondra, la légende vivante, a répété l'exploit un mois auparavant, en février 2024, ajoutant une nouvelle dimension à la réputation déjà légendaire de Bon Voyage.


Le parcours de Bon Voyage commence dans une célèbre ligne une fissure trad de 8b+ "Le Voyage", puis s'éloigne de la fissure pour traverser vers la gauche une paroi vierge impressionnante.


"L'idée qu'une voie puisse être escaladée librement sur protections dans cette paroi relève presque de la magie. Félicitations au magicien James, pour avoir eu la vision et la persévérance nécessaires pour mener son "Bon Voyage" jusqu'au bout !"




La voie présente plusieurs mouvements "modérés" après avoir quitté Le Voyage, avec de grands mouvements sur de bonnes prises et de mauvais appuis. Sur le dernier repos, il faut placer le dernier point de protection :


"Un petit Totemcam bleu, ce qui peut être assez délicat en plein effort. À partir de ce point, la section difficile commence : 12 mouvements vraiment intenses et complexes, éprouvants pour les doigts, pour finir sur une magnifique arête à gauche."


Cette section pourrait probablement être cotée 8c ou 8c+, et elle est assez exposée. Cependant, comme l'a souligné Adam, elle est "probablement sûre" avec un bon assureur. Néanmoins, il y a une pointe rocheuse, une "guillotine", quelques mètres en dessous de l'arête finale, ce qui est plutôt intimidant. Une mauvaise chute au mauvais moment, avec un peu trop de mou dans le système, pourrait être dangereuse.


Le Processus


Après environ 8 sessions passées sur la voie, Seb Berthe a fait sa première tentative sur Bon Voyage en avril 2023, après avoir flashé "Le Voyage".


"Immédiatement, je fus séduit par la voie et décidai d'en faire l'un de mes principaux objectifs pour 2024", confie-t-il.


C'est pourquoi il est retourné à Annot fin février cette année, quelques jours seulement après l'ascension éclair d'Adam Ondra, avec la ferme intention de s'attaquer à la voie ! Malgré des conditions météorologiques très erratiques lors de ce voyage, il a réussi à avoir 3 sessions sur la voie.


"Dès la première session, j'ai poussé pour grimper en tête afin de m'habituer au placement des protections, aux chutes, et ainsi de suite"


Sa progression sur la voie fut assez rapide, et dès la troisième session, il envisageait de faire toute la section difficile d'un seul coup. Malheureusement, il s'est blessé au petit doigt sur le mouvement clé de la voie.


"Alors que j'essayais de lier la section, j'ai ressenti une douleur vive et une secousse dans ma main et mon avant-bras... Diagnostic : une petite déchirure ou tension des muscles lombricaux à l'intérieur de la main"


Ainsi, ce premier voyage s'est terminé abruptement, et c'est avec frustration et, surtout, un fort désir de revenir que Seb quitte Annot !


Deux semaines plus tard, il est de retour à Annot ! Son doigt va un peu mieux, mais il n'est pas encore complètement guéri. "Je peux facilement grimper en utilisant quatre doigts, mais je ressens de la douleur dès que mon annulaire et mon auriculaire sont séparés"


Malgré son hésitation à reprendre le processus si rapidement, la tentation de retourner sur Bon Voyage est trop forte.


"La voie me hante, et la météo pour les prochains jours est parfaite". Une voix intérieure me dit que je peux essayer à nouveau malgré la blessure mineure, que je pourrais changer ma méthode dans le mouvement clé, utiliser un autre doigt, et que cela devrait probablement bien se passer pour les autres mouvements".


Ce jour-là, il fait un effort superbe et tombe au crux depuis le sol.


"Je me sens très proche de l'envoyer, malheureusement, en revenant au sol, je remarque que je me suis gravement coupé la peau à cause de la prise cruciale, ce maudit pocket mono-doigt, pendant ma tentative, et j'ai une coupure profonde. Impossible de réessayer... Alors, je décide de prendre deux jours de repos et de tout faire pour guérir cette blessure le plus rapidement possible".


Le 19 mars 2024, il retourne à la falaise après deux jours de repos.


"Ma motivation est à son comble ; j'ai hâte de m'attaquer à la voie. Ma peau s'est plus ou moins refermée, mais je sens qu'elle ne tiendra pas longtemps. Avant ma tentative, je décide de mettre de la forte colle sur ma peau pour protéger la blessure et éviter qu'elle ne se rouvre plus tard. J'ai des papillons dans le ventre ; je suis stressé. Je sais que c'est possible, mais je vais devoir être bon, me surpasser !"


Sa préparation est méticuleuse ; son matériel est installé sur son harnais dans les moindres détails. "Je ne laisse rien au hasard et veille à ce que tout soit optimisé pour mon ascension"


Alors qu'il se lance dans la voie, l'atmosphère à la falaise est fantastique. Il grimpe facilement et rapidement les premiers mètres de la voie.


"Je me sens bien et fort. Après quelques minutes de grimpe, je suis déjà au dernier repos ; je place le dernier point de protection sur lequel j'ai travaillé depuis longtemps pour l'exécuter aussi bien que possible. Quand je me lance dans la section, je suis déterminé et prêt à tout donner. Les encouragements deviennent de plus en plus forts à mesure que je progresse dans la section difficile et engageante.

Je suis au crux maintenant ; je place mon majeur dans cette fameuse pocket et le tord pour qu'il s'adapte le mieux possible. Je sens immédiatement que toute la colle s'en va et que la prise attaque ma chair, mais il n'y a pas de temps pour s'attarder là-dessus.

Je lance mon corps vers la gauche et parviens à attraper la prise suivante avec juste le bouts de mes doigts. Et c'est là que la vraie bataille commence. Je sais exactement ce que je dois faire ; je suis précis dans mes mouvements, mais je suis en agonie ; à chaque mouvement, je dois me battre. Mes amis en bas me poussent littéralement avec leurs encouragements !

Maintenant, je dois rester concentré, même si je sais que c'est gagné. Je fais les derniers mouvements en criant de joie ! Je l'ai fait! Le soulagement et le plaisir d'arriver au sommet de cette magnifique ligne m'envahissent."




La Cotation :


Après avoir évalué chaque section de la voie, il a conclu que Bon Voyage mérite pleinement sa cotation de 9a. La combinaison de mouvements techniques, de sections engagées et du caractère traditionnel de la voie en font un défi unique et exigeant.


"Voici ce que j'ai pensé des sections et mis sur Dark Grader : 8a+ (itinéraire) - Repos moyen - 7A+ - Repos moyen - 7C+ - Pas de repos - 7A ⇒ 9a N'ayant aucune expérience en E-grade, je peux me prononcer sur ce sujet, mais j'ai trouvé que l'aspect engageant et dangereux était vraiment présent dans la démarche."


💬 : Seb Berthe

📷 : Soline Kentzel

🗞 : GrimpActu.

Comments


bottom of page